Le Truck

Publié le par Johanna

Le Truck

Après avoir passé quelques heures sur les blogs de voyageurs et autres sites d'overlanders,nous avons finalement acheté un camion déjà aménagé à une famille de voyageurs Belges qui a traversé l'Afrique avec 4 enfants. C'est un Iveco Magirus, 120.000km, roues jumelées, 4x4, il date d'avant 2005 pour qu'il n'y ait pas d'électronique (soit facile à réparer partout) et que le prix du "carnet de passage" en douane reste le plus bas (statut ancêtre). Il a une double cabine à l'avant (ancien camion de l'armée allemande) avec 6 sièges homologués (très bonne visibilité). La cellule a entièrement été fabriquée par le précédent propriétaire. Il y a 2 lits superposés, une douche (froide), des toilettes (sèches), un coin repas qui peut se transformer en lit (notre chambre d'amis), une capucine "faite maison" avec la "suite parentale". Pas mal d'espaces de rangements, un aménagement assez brut et solide, qui n'est pas tape à l'œil et qui devra résister aux routes en tôle ondulée mongoles sur des centaines de km.

La cuisine comportait une cuisinière comme dans une vraie maison, mais nous allons l'enlever parce qu'on ne pense pas utiliser le four si souvent et il prend de la place: 2 plaques de cuisson devraient nous suffire. Il y a un petit frigo et un évier.

Il a 2 panneaux solaires de maison, des cuves de 500L pour le fuel et l'eau ce qui nous promet une belle autonomie sur 2.000 km.

Ses points faibles: c'est un gros mastodonte, gros par sa taille (7,5m de long) et sa hauteur... nous aurions vraiment aimé un plus petit gabarit mais bon... Et ce mastodonte a besoin de beaucoup d'essence pour avancer, il consomme donc beaucoup (20 à 25L/100km)... ce n'est donc pas un véhicule à utiliser en Europe ou l'essence coûte très cher. Mais il est parfait pour ce qui nous attend: bien robuste et bien lourd pour des routes de mauvaise qualité, pas trop compliqué à réparer et surtout, pas trop cher à remplir là ou l'essence ne coûte pas grand chose!

Nous lui avons ajouté: un séparateur eau-diesel, un chauffage (nous avons opté pour un chauffage à air pulsé alimenté au diesel, pour le mois d'avril en Europe, le mois de septembre en Mongolie et le mois d'octobre en Chine essentiellement). Nous avons réparé des parties de tôles rouillées. Nous avons aussi fait le choix de percer un passage sous la capucine qui ne s'ouvre que par le dessus pour accéder à la cabine sans devoir passer par l'extérieur. Cela nous semblait plus sécure étant donné que la seule issue de la cellule est la porte d'entrée (les fenêtres ont des barreaux) et que nous tenions à une 'issue de secours". 

Pour le moment il est encore décoré aux jolis dessins commandés par les propriétaires précédents mais nous allons probablement le lifter avec notre "touche" ... la Turquie semble être l'endroit pour faire cela si on veut minimiser le coût.

Le camion était resté à l'extérieur pendant 3 ans avant notre achat et d'après ce que l'on a compris cela à solidifié l'huile des injecteurs, au moment de le redémarrer il n'a donc pas fallu longtemps pour que ces sédiments encrassent le moteur et une partie s'est cassée sur la route du contrôle technique (gniiiii, je vous jure!) . Nous voilà donc en fameuse panne AVANT de partir! Solution trouvée: nous avons dû entièrement réviser le moteur, tout a été démonté, nettoyé, changé si nécessaire...

Moteur démonté

Moteur démonté

... et le moteur tout nouveau tout beau a été replacé dans le camion. A cette occasion nous avons gardé toutes les pièces qui étaient usées (mais pas encore totalement out)  pour des remplacements éventuels en cours de route.

Notre beau moteur après son relooking

Notre beau moteur après son relooking

Nicolas en a aussi profité pour questionner tous ses nouveaux copains garagistes sur les pannes les plus courantes et leur remédiation. Il a filmé scrupuleusement toutes ces explications pour se faire des auto-tutoriels, et à force, a fini par avoir une vague idée de ce qui se passe dans un moteur. Ces passages imprévus dans les différents garages ont fameusement grevé notre budget et à l'heure actuelle nous n'avons pas encore trouvé la solution pour parer à ce problème.

Nous n'avons pas encore eu le temps de tester notre Truck mais c'est à notre programme pour les vacances de Toussaint qui approchent...

Publié dans Le Truck, Avant le départ

Commenter cet article

MelmelbooVoyage 11/11/2016 18:57

Merci ! C'est déjà beaucoup ;) A très vite !

MelmelbooVoyage 02/11/2016 22:38

Bonjour,
En attendant de traverser la Chine à vos côtés en septembre / octobre prochain je parcoure votre blog avec plaisir !
J'ai lu que vous aviez des toilettes sèches dans votre camion. Nous avons l'intention d'installer nous aussi des toilettes sèches dans notre camping-car et nous nous posons quelques questions pratique. Peut-être avez vous déjà des réponses à nous proposer qui pourraient être utiles à d'autres voyageurs comme nous.
- Où comptez vous vider le seau pendant le voyage ?
- Savez vous comment vous vous approvisionnerez en copaux ou en sciure sur la route ?
Merci d'avance pour votre partage d'expérience !

Johanna Maccioni 06/11/2016 22:59

Alors là on est tout aussi novices que vous! On vient de tester... apparemment on peut s'approvisionner dans n'importe quelle menuiserie (un mélange sciure copeaux)... Mais on a commencé par acheter les litières compressées pour lapins au rayon animalerie du supermarché (2 euros), on n'a utilisé qu'un tout petit peu du paquet pour 6 pour une semaine, à vue de nez un paquet peut tenir 6 semaines. On en prendra probablement quelques-uns avant de partir et après on verra. Pour le vider on a testé en Allemagne donc on a tout simplement utilisé les égouts. La bonne nouvelle c'est qu'il n'y a vraiment aucune odeur ;-)! Désolée de ne pouvoir vous aider plus que ça! Et à bientôt pour la suite chinoise!